Actions éducatives

Actions éducatives

Par admin claude-lebois, publié le mardi 11 juin 2013 16:00 - Mis à jour le jeudi 11 avril 2019 09:00

Retrouvez dans cette rubrique les renseignements concernant les événements se rapportant à la vie du lycée, voir également la rubrique "dans la presse" reproduisant les articles publiés dans le journal "Le Progrès" et ayant trait au lycée.

Les 1CTRM et le projet " Port du casque obligatoire" 2019

 

Mise à jour du 20, 21 et 22 mars

Ils sont venus, ils sont tous là... Les 20 CTRM sont arrivés, certains avec 5 minutes de retard, mais « c’était pour la bonne cause »!!!

Réunion au sommet dans la grande salle : les élèves de Claude Lebois, ceux de Vienne et les habitants de l’Horme, de Saint-Chamond et de Lyon écoutent Corinne Méric avec attention. Elle leur présente toute son équipe, certains se connaissent déjà : comédiens, bruiteurs, vidéaste, techniciens...  Les élèves cherchent Simon : « Madame, il est où Simon ? »/ « Madame, il ne vient pas Simon ? ». Simon Grangeat (l’écrivain) n’est pas là, mais sera présent vendredi soir pour la représentation... Il faut donc être au top car il compte sur l’investissement de chacun !

 

Les groupes sont annoncés et tout le monde se répartit selon sa « spécialité ».

Corinne nous explique, à Mr Martin et moi-même, que nous faisons partie d’un groupe, nous serons au bruitage... Bonne nouvelle !

Puis, chaque groupe lit les fictions écrites en février. De les entendre à plusieurs voix, c’est incroyable ! Les textes sont touchants, percutants, surprenants...

Chaque groupe travaille dans son coin : les comédiens se répartissent les rôles, lisent, font des choix de mise en scène. Les bruiteurs réfléchissent aux morceaux utilisés, aux instruments, aux moments de silence aussi... Les techniciens s’interrogent également sur la mise en scène, les déplacements, la lumière... Les vidéastes sont eux aussi de la partie et garantiront à chacun de merveilleux souvenirs.  

Les groupes se réunissent et échangent sur les choix de chacun. Des compromis doivent être faits, on discute, on argumente, on décide. Les idées de chacun deviennent plus concrètes à la découverte du travail des autres groupes. Déjà, les participants se projettent et imaginent le résultat final, tout en prenant conscience du travail énorme qui devra être fourni pour que tout soit prêt en temps et en heure… Les comédiens continuent à répéter, les bruiteurs à concevoir des sons grâce aux fabuleux accessoires de Thierry, les techniciens à planifier la représentation et à préparer la scène. Les reporters poursuivent quant à eux interviews, capture des "capsules" et photos.

 

Le jour J : Vendredi 22 mars... le jour de la représentation est arrivé...Le temps est compté... Il faut être au rendez-vous, motivé !  « Allez, allez, allez »... Tout le monde est là, stressé... Les répétitions se poursuivent. On règle les lumières, les micros, les enchaînements avec les techniciens. Trois fictions seront jouées dans les petites salles et les trois autres seront sur la grande scène. On fait le filage à 16H00. Le stress monte... Un encas est servi à 17H15. On se regroupe, Corinne encourage ses artistes ! « Merde à tous ». Le spectacle peut commencer. Le public arrive : parents, amis, professeurs, proviseure ajointe, CPE, Simon...

Tout se déroule à merveille, les artistes sont excellents... Tout le monde joue son rôle à la perfection : techniciens, comédiens, bruiteurs, vidéastes, photographes, assistant... Le public est ravi. Une photo de groupe pour que tout reste gravé... Ne rien oublier...

Avant de se quitter, un élève me dit : « Madame, on recommence l’année prochaine ? C’était génial !»... C’est gagné ! :)

 

 

Mme Geraci

M. Martin

Les 1CTRm et le projet " Port du casque obligatoire"

 

 

Le projet port du casque obligatoire a débuté lundi 4/02/2019 dès 9h du matin au lycée. Corinne Méric et Simon Grangeat ont présenté une nouvelle fois le projet aux élèves. Leur objectif: écrire deux fictions qui seront mises en scène en mars, à la Buire.

 

Corinne au plateau avec les apprentis comédiens, Simon sous les casques avec les apprentis écrivains…

En atelier théâtre : Les élèves ont travaillé sur des petites improvisations, des tableaux vivants… Ils ont aussi mis en voix et en scène le texte « Lune jaune » de David Greig : « C’est vendredi soir et Lee Macalinden traînasse dans le salon à Chapel Terrace en se demandant comment il pourrait faire fortune grâce au crime. Billy fait un curry. Jenni s’est de nouveau enfermée dans sa chambre. Dehors il fait nuit. Et Lee s’ennuie. »

 

En atelier d’écriture : Les élèves ont donné naissance à deux fictions. Ils ont écrit « sous casques », avec ou sans contraintes. Les fictions crées évoquent l’amour, la fuite, la vengeance, l’identité, l’amitié, la violence. Chaque élève a mis une petite part de lui dans chaque fiction : un petit bout de son histoire, de ses angoisses, de ses passions, de ses regrets... Les histoires ont été « assemblées » vendredi, puis lues (juste le début) par Simon, Tom et Mathilde.

 

Vendredi, les élèves ont aussi rencontré deux nouveaux intervenants : un vidéaste et un musicien, afin de découvrir deux univers nouveaux. Avec Thierry, les élèves se croyaient dans une brocante. Le monde musical de Thierry est peuplé de bouteilles en verre, de sable, de parapluie, de papiers journaux, de bouts de paille, de boites à musiques, de guitare d’enfants... Les 1CTRM ont mis en musique, en sons, les extraits de « Lune Jaune ». Le vidéaste a, quant à lui, réalisé de petits interviews avec les volontaires, qui ont d’ailleurs été formés à la technique de la prise de sons et d’images. 

 

Les jeunes ont apprécié cette semaine banalisée qui s’est terminée le vendredi 8 février : leurs capacités à produire des textes est impressionnante, ils ont fait preuve d’une grande créativité et leur volonté de jouer, se mettre à nu sur scène, a également été surprenante. Ils ont vraiment investi le projet et ont hâte de retrouver les intervenants en mars.

Les 20, 21 et 22 mars, les élèves retrouveront les autres groupes de Lyon, de l’Horme et de Vienne à La Buire afin de créer le spectacle final qui sera joué le vendredi 22 mars à 18h30. Des invitations seront distribuées.

 

Mme Geraci

M. Martin

Mme Almeida

 

 

 

Les 3PPRO et les TCAP à la maison d'Izieu

Les 3eme PP et les élèves de TCAP RCI se sont rendus le mardi 15 janvier au mémorial des enfants d'Izieu. Ils ont tout d'abord fait une visite de la maison: l'entrée qui servait de salle de bain, le réfectoire où l'on retrouve les lettres et les dessins des enfants, les chambres avec les photos... Les élèves, par groupes, ont ensuite fait des recherches autour de la famille Kaufman, de confession juive, déportée... L'après-midi était consacrée à l'écriture et à la mise en commun des travaux.

Cette journée était encore riche en émotions. Les élèves ont été attentifs. Notre guide les a d'ailleurs félicités de leur attention et du travail fourni.

Cette visite s'inscrit dans le cadre du projet "Ecrire la Mémoire". Un comédien Karim Demnat sera présent au lycée cette semaine, ainsi que le 21 et le 31 janvier afin de proposer aux élèves des ateliers de pratique théâtrale pour "mettre en scène la mémoire"... Une présentation du travail sera certainement proposée jeudi 31 janvier à 16H.


 

 

Projet "Port du casque obligatoire" au LP 2018-2019

 

 

Dans le cadre du projet "Port du casque obligatoire" les 1ctrm se sont rendus à la Comédie de Saint-Etienne afin d'assister au spectacle "Soleil Blanc " de Julie Berès. ils ont pu apprécier ce beau spectacle entre le documentaire et la poésie onirique...

D'ailleurs, la discussion autour du spectacle a donné naissance au portrait chinois suivant:

Si la pièce Soleil Blanc était une saison, elle serait l'hiver.

Si la pièce Soleil Blanc était une émotion, elle serait la tristesse.

Si la pièce Soleil Blanc était une époque, elle serait Jadis

Si la pièce Soleil Blanc était un sens, elle serait le toucher

Si la pièce Soleil Blanc était une catastrophe, elle serait naturelle...

Si la pièce Soleil Blanc était un fruit, elle serait la grenade...

 

Projet "Écrire la mémoire" 2018-2019

 

 

Dans le cadre du projet « Ecrire la mémoire », les élèves de 3PP et de TCAP RCI se sont rendus au Mémorial de la Résistance et de la Déportation de Saint-Etienne. Les bénévoles du musée ont su intéresser les élèves et enrichir leurs connaissances sur la résistance dans la Loire et la déportation. Ils ont aussi eu la chance d’assister au témoignage de Mme Mélanie Volle, 96 ans, résistante. Elle a ainsi pu leur communiquer ses valeurs, son énergie, sa volonté d’action : « Gardez votre liberté de penser », « Chacun peut résister à sa manière », « Il ne faut pas se mettre à genoux, on peut toujours quelque chose », « Réfléchissez à ce qu’il se passe aujourd’hui ! ».

 

Les élèves se rendront le 15 janvier à la Maison des enfants d’Izieu pour poursuivre leur réflexion.

 

Karim Demnat de la compagnie Mad travaillera l’écriture et la mise au plateau de textes. L’objectif est de mettre en scène la mémoire.

 

 

Projet inter établissement : « Lever de rideau en Bac Pro » Jour 1

 

 

Les classes de TTuTci (technicien d’usinage / chaudronnerie) de Claude Lebois et de THPS (Hygiène Propreté et Stérilisation) de Camus se sont retrouvées le 14 mai 2018 pour leur 1ère journée d’immersion théâtrale à la Comédie de Saint-Etienne, dans la salle La Stéphanoise.

Les élèves ont ensuite retrouvé leurs deux intervenantes : Emilie Capliez (comédienne et metteur en scène) et Pauline Panassenko (comédienne). Elles ont expliqué aux élèves les objectifs de la semaine.

Des activités autour de l’esprit d’équipe et de l’occupation de l’espace ont été proposées aux élèves. Ils ont ensuite fait un jeu sur leurs prénoms et l’évocation d’un mensonge et d’une vérité. Anne Sophie, la vidéaste, s’est ensuite présentée. Elle les accompagnera toute la semaine et filmera les différentes phases de l’atelier.

Enfin, tous ont échangé sur la pièce vue en décembre Andromaque (un amour fou). Ils ont évoqué leurs questionnements, leurs personnages préférés, leurs appréhensions… Les élèves ont terminé sur des improvisations. Journée réjouissante et enrichissante… La suite, demain !

Projet inter établissement : « Lever de rideau en Bac Pro » Jour 2

 

 

Mardi 15 mai: c’est parti pour une seconde journée d’atelier ! Tous les élèves sont présents, en forme et motivés.

Petits exercices liés à la cohésion du groupe, à la concentration et au rythme.

On passe ensuite à la distribution de la pièce : Quel rôle ? Pour qui ? Et surtout pourquoi ? L’objectif est de jouer Andromaque aujourd’hui !

La chaîne amoureuse est conservée : Oreste aime Hermione qui aime Pyrrhus qui aime Andromaque qui aime Hector… qui est mort.

 Ils vont tous se retrouver avec leurs « potes » (Cléone, Phoenix, Pylade, Cé et Phise) lors d’une soirée. Phoenix est DJ et garde du corps, Oreste est un tombeur et devient un serial killer en proie à ses pulsions, Pylade boit beaucoup, Hermione est une jalouse compulsive et espionne son « mec ». Andromaque refuse d’évoquer son passé trop douloureux, elle a un petit frère, elle doit le protéger… Pyrrhus reste en couple avec Hermione au cas où il ne conclurait pas avec Andromaque… Le fantôme d’Hector est là aussi… Il rôde, surveille, commente… A moins qu’Hector ne soit pas vraiment mort, tout juste sorti d’un coma qui aura duré 2 ans !

Ainsi, les comédiennes ont proposé des improvisations aux élèves autour d’interviews, des lectures de Racine, des réécritures.

En deux journées, les élèves sont métamorphosés, ils osent, se mettent à nu, interagissent, s’entraident ! Le théâtre est miraculeux !

A jeudi, pour la suite !

Projet inter établissement : « Lever de rideau en Bac Pro » Jour 3

 

 

Après une pause mercredi, tout le monde s’est retrouvé jeudi 17/05. Dès le matin, des exercices pour travailler la notion de groupe ont été mis en place : respiration, concentration, jeux... Certains élèves se sont entraidés en cas de difficulté à suivre le rythme, tous les exercices pratiqués ont permis de mettre en place une belle dynamique.Tous ces éléments ont été très utiles pour permettre une bonne cohésion de groupe et arriver à la mise en pratique de l’après midi : une improvisation géante autour d’Andromaque pendant une fête avant de reprendre sur le scénario élaboré mardi.Les rôles et interactions de chacun ont été rappelés. "Mettez-vous dans la lumière".

Projet inter établissement : « Lever de rideau en Bac Pro » Jour 4

 

Les élèves se sont retrouvés pour la dernière fois à la Comédie de Saint-Etienne ce vendredi 18 mai 2018.

Ils ont réalisé le matin des exercices de concentration, de sophrologie. Ils ont appris à se détendre et à lâcher prise. Ils sont ensuite rapidement passés au jeu, au travail sur la pièce d’Andromaque. Chacun avait en charge un rôle, un vers racinien et beaucoup d’improvisation…

Anne Sophie, la vidéaste les a rejoints. Répétitions et « filage » ont ponctué l’après-midi. Des enseignants et parents des deux lycées sont venus voir le travail final, ainsi que Marie Kuzma.

Les élèves ont été brillants. Ils ont joué avec justesse et envie. Ils n’étaient plus deux classes distinctes mais un groupe d’apprentis comédiens réunis autour de Racine, autour de l’amour, autour du jeu théâtral.

On gardera alors en mémoire leurs sourires, leurs éclats de rire, et le magnifique vers d’Eduardo : « Je meurs si je te perds mais je meurs si j’attends » ou celui de Romain sur un fond de Nirvana : « Il faut que je l’enlève ou bien que je périsse ».

Certains élèves veulent poursuivre l’aventure en participant aux stages gratuits de la Comédie… et pourquoi ne pas intégrer l’école !

Un grand merci à tous ceux qui ont permis à ce projet d’exister : la Région Rhône-Alpes, la DAAC, la Comédie de Saint-Etienne (Marie et Lorine), les comédiennes et la vidéaste (Emilie, Pauline et Anne-Sophie), l’équipe de Camus et la merveilleuse équipe de Claude Lebois !

Et enfin un immense bravo et à un grand merci aux élèves de TUTCI pour leur investissement.

 

 

Lien vers la version courte de la vidéo: https://vimeo.com/275425727

3 élève du lycée remportent le concours GIMEOLE catégorie lycée

Vendredi 23/03/2018, 3 élèves de terminale S-SI (Sciences de l’ingénieur) ont remporté à l’IUT de Roanne le concours GIMEOLE (concours éolienne urbaines animations et jeux autour des énergies urbaines) dans la catégorie lycée. Après 6 mois de conception, calculs, simulations, montage et mise en fabrication auprès des étudiants de BTS CRCI première année, l’éolienne à axe verticale était enfin prête pour passer les tests en soufflerie.

Gaétan, Mathieu, et Andréa, ont donc pu assister aux essais grandeur nature dans la soufflerie de l’IUT de Roanne qui accueillait cette semaine le concours GIMEOLE des étudiants en  Génie Industriel et Maintenance.

Accompagné de M. MONDON Professeur de Sciences de l’ingénieur ils ont en plus pu découvrir les nombreuses éoliennes réalisées par les Etudiants des différents IUT de France

Dans la soufflerie, l’éolienne du lycée Claude LEBOIS a haut la main validé tous les tests en résistant aux vents de plus de 80 km/h (ce qui ne fus hélas pas le cas de toutes les concurrentes) et en fournissant 7W.

Pour plus d’info : http://www.gimeole.fr/

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

AP  Maths et Course : Défi 5000 m

 

 

 

 

Nous étions 18 élèves et nous nous sommes retrouvés pour 12 séances où nous avons alterné des activités mathématiques et des entraînements sportifs.

Notre défi était d’essayer de battre, en relais, le record masculin du 5000 m du championnat du monde d’athlétisme 2017 : 13 minutes 23 secondes et 79 centièmes (réalisé par l’Ethiopien Muktar Edris),  soit une vitesse moyenne de 22,4 km/h  .

 

On a fait des prises de performances sur 50 m et 100 m. Chacun a calculé sa vitesse. L’exploitation des résultats a été l’occasion de travailler des notions mathématiques comme la proportionnalité et les fonctions.

Sur les premiers essais, on ne bat pas le record mais on voit que c’est possible.

On a fait une répétition pour s’entraîner au passage de relais et mettre en place une stratégie de course : qui court, sur quelle distance, 50 ou 100 m ?

On a modélisé la course à l’aide de fonctions et de représentations graphiques, ce qui nous a permis de voir que le défi était à notre portée.

 

Le jour du défi, les élèves sont bien au rendez-vous, motivés et souriants !

 

Le stress monte mais l’envie de battre le record nous permet de dépasser ce stress.

Le départ est donné … les relais s’enchaînent …

13 minutes et 20 centièmes de seconde plus tard, nous y sommes, le défi est réalisé et le record est battu !

 

Malgré les difficultés, nous gardons un bon souvenir de cette expérience, avec un travail d’équipe qui nous a aidés à nous surpasser.